[ad_1]

Le lac de “Guerledan va pouvoir retrouver sa réputation de coin de pêche. 9 tonnes de brochets, sandres et autres carnassiers vont être réintroduits tout au long du mois de janvier, avant la période de reproduction. La pêche reprendra en 2017.

  • Par Stéphane Grammont
  • Publié le

Les poissons sont comptés, pesés puis délicatement versés dans le lac de Guerlédan © Maylen Villaverde

© Maylen Villaverde
Les poissons sont comptés, pesés puis délicatement versés dans le lac de Guerlédan

Il y en a un balèze, là…” Les bénévoles de la Fédération de pêche des Côtes d’Armor sont tout heureux de retrouver brochets, sandres et autres carnassiers. Ils ont grandi dans les étangs de Brennes, dans l’Indre, et vont se reproduire dans le lac de Guerlédan, qui a retrouvé un niveau d’eau suffisant après un an d’assec.

Au total, ce sont 9 tonnes de poisson qui sont pesés, puis réintroduits au mois de janvier dans ce nouveau milieu naturel. 4 tonnes de poisson viendront compléter cette population au mois de novembre.

Durant l’assec, 200 000 euros de travaux d’aménagements ont été réalisés avec le concours financier d’ERDF: une frayère à brochet à Landroannec, et l’allongement de la cale de mise à l’eau de Beau Rivage.

Pour les mordus de pêche, il faudra patienter encore un peu. Après une période de reproduction, la pêche sera de nouveau autorisée fin 2017

le réempoissonnement du lac de Guerlédan

Le lac de “Guerledan va pouvoir retrouver sa réputation de coin de pêche. 9 tonnes de brochets, sandres et autres carnassiers vont être réintroduits tout au long du mois de janvier, avant la période de reproduction. La pêche reprendra en 2017.  –   –  Maylen Villaverde, Catherine Bazille

[ad_2]
Source link
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...